Les différentes techniques de soudage

techniques de soudage

Le soudage est une opération difficile, demandant une longue préparation. D’ailleurs, avant de s’aventurer dans une telle aventure, la connaissance des techniques de soudage est essentielle. En général, la mission du soudage est de coller ensemble deux pièces métalliques, en les fondant. Mais, l’objectif de cette opération varie de la méthode employée. Généralement, cinq méthodes de soudage existent : le soudage au chalumeau, soudage TIG, soudage MMA, soudage MIG-MAG et le soudage plasma. Décryptage.

Le soudage au chalumeau ou soudage flamme

La technique de soudage la plus utilisée dans le monde reste le soudage au chalumeau. Le principe de cette technique est relativement simple : obtenir une flamme à partir de deux variétés de gaz et du chalumeau. En général, le professionnel emploie un gaz carburant et un gaz comburant. Mais, comment on obtient la flamme ? C’est le résultat du mélange de l’acétylène et de l’oxygène, ou du propane avec de l’oxygène. Rendez-vous sur cimesac.com pour apprendre davantage sur cette technique.

Le soudage Tungsten Inert Gas

Le soudage TIG emploie un arc électrique, un gaz neutre et une électrode en tungstène. L’arc électrique est placé entre les parties à souder et l’électrode en tungstène. La projection du gaz neutre dans la zone de soudage est indispensable pour protéger le métal d’apport, l’électrode, le bain de fusion et l’arc électrique de l’oxydation de l’air. En général, le gaz neutre en question est l’argon, car ce gaz a la capacité de protéger n’importe quel métal en fusion.

Le soudage Manual Metal Arc

La technique de soudure MMA est une méthode à l’arc électrique. L’objectif de cette méthode est de générer un court-circuit provoquant un arc électrique et un dégagement de chaleur allant à 4 500 °C. Dans cette technique, l’électrode joue le rôle du métal d’apport. Ainsi, elle réalise le soudage en fondant sur l’élément à souder. Concernant le type d’électrode, le professionnel emploie une électrode rutile, basique ou cellulosique. Cette technique s’emploie pour les soudures dites épaisses.

La technique de soudure MIG-MAG

La technique de soudure MIG-MAG est la fusion de deux procédés : MIG et MAG. L’un emploie un gaz de protection inerte, alors que l’autre use un gaz de protection actif. Avec cette méthode de soudage, l’électrode prend également la place du métal d’apport. La protection de l’arc électrique, de l’électrode et du bain de fusion est assurée par le gaz inerte et le gaz actif. Ce type de travaux de soudure s’emploie pour les soudures épaisses, par points et rapides.

La technique de soudure plasma

La technique de soudure plasma utilise un arc électrique et reprend les techniques de soudage MIG et TIC. La production d’un arc électrique entre la pièce à souder et l’électrode non fusible a permis de produire le jet plasma. Outre le gaz principal, cette méthode nécessite l’emploi d’un gaz d’appoint, qu’on appelle gaz annulaire. En général, le gaz annulaire se compose d’hélium et d’hydrogène. La protection de l’électrode est faite à partir d’une buse en cuivre.

Laisser un commentaire